Statistiques sur l’usage du Web par les femmes et mères de famille

Razorfish et CafeMom (l’équivalent d’un Au Féminin américain) ont mené une étude sur les usages du Web par les mères de famille : Digital Mom. Sur 1500 réponses collectées auprès d’un panel de femmes de 18 à 64 ans, voilà ce qui ressort dans les grandes lignes :

• Les moteurs de recherche, emails, SMS, réseaux sociaux, jeux en ligne / sur console et sites d’infos sont largement utilisés par les mères de familles dites « connectées ».
• Les blogs et la vidéo online sont considérés comme « mainstream », parce qu’ils sont en phase de démocratisation chez les sondées.
• Le surf sur mobile ou l’utilisation de technos RSS, ainsi que de podcasts, sont des tendances émergentes.
• Lorsqu’elles sont connectées sur les réseaux sociaux, les mères de famille communiquent prioritairement avec leurs ami(e)s, et elles ont de plus en plus tendance à privilégier leurs communautés de centres d’intérêt.
• Dans l’impact sur la notoriété d’un produit, les « canaux » ayant le plus d’influence sont, pour le quatuor de tête : TV / Amis (bouche-à-oreille, communauté) / Sites généralistes / Email.
• Les principales sources de confiance citées par les mères de famille sont : les amis (63%), les avis de consommateurs (50%), les conseils d’experts online (36%) et les contacts communautaires (34%).
Des données à croiser avec la récente enquête sur les femmes et leurs rapports avec les médias sociaux (2009 Women and Social Media Study by BlogHer, iVillage and Compass Partners), menée par BlogHer, iVillage et Compass Partners (toujours aux US) :

• 55% des femmes connectées déclarent participer de près ou de loin à une activité de blogging (poster, commenter, consulter).
• 75% des femmes interrogées utilisent les réseaux sociaux pour entretenir leurs relations avec les amis et la famille.
• Elles considèrent les opinions publiées sur les blogs comme plus pertinentes que les avis récoltés sur les réseaux qu’elles fréquentent assidûment (une légère opposition avec l’étude de Razorfish, à pondérer en rapport avec les segments sondés).
• Elles ne sont que 20% à déclarer utiliser ou vouloir utiliser Twitter : la plupart d’entre elles sont d’ailleurs des blogueuses, ce qui explique leur attirance pour toutes les formes de socialisation online.
• Et pour conclure, 45% des femmes interrogées déclarent avoir acheté un produit après avoir lu des avis positifs sur des blogs !

Bref, tout ça résume bien un état de fait : les femmes sont extrêmement nombreuses à utiliser les réseaux sociaux « to stay in touch », tandis que les blogs sont de plus en plus importants, notamment dans le processus de conviction et de décision d’achat. Le microblogging est encore marginal, confiné à la sphère des ultra-connectées.